04 67 88 40 07

J’ai quitté ma Belgique natale,il y a une trentaine d’année, en 1985, pour la chaleur du Sud de la France et le doux chant des cigales. J’étais vraiment ravi mais une petite chose me manquait : la bonne bière belge ! Quelques années après mon installation, j’ai rencontré le mari d’une amie de Chantal (mon épouse), Brian. Et, cette simple rencontre aura des conséquences incroyables !

Brian est australien et il m’apprend que dans son pays, on vend des kits pour fabriquer sa propre bière chez soi. Merveilleux, n’est-ce pas ?

On est alors au début des années 1990, et je me dis « Pourquoi ne pas en fabriquer moi aussi ? »

J’expérimente les kits de bière, je trouve des fournisseurs en Angleterre, et petit à petit, l’idée de créer une micro brasserie germe dans mon esprit. J’ai un peu de place, je vis dans un petit village dont l’eau est excellente (la base de la bière tout de même). Je commence à me bricoler des cuves avec d’anciens tanks à lait, et voilà : une brasserie voit le jour au pied du Caroux, dans le village très authentique de Colombières sur Orb.

Improbable, mais vrai.

A l’époque, je fabrique (grâce à l’aide de Chantal, ne l’oublions pas) deux types de bières sur levure et certifié bio : la Cervoise (une bière blonde) et la Carousse (une bière ambrée). Je vends ma production principalement dans les foires bio, souvent accompagné de Chantal et de mes jeunes enfants Fanny et Alix. J’aime de plus en plus mon métier de brasseur et j’ai envie de développer ma production.

Bière au miel élaboré à partir d’une recette gauloise

Bière ambrée

C’est en 1998 que nous décidons de déménager, pour un lieu de travail et d’habitation plus grand.

Et nous atterrissons à Nébian, dans l’ancien lieu de stockage des raisins de la cave coopérative située juste en face. C’est l’endroit idéal pour développer notre entreprise ! Je décide de fabriquer une nouvelle bière : la Naevius, une bière blanche. Le nom vient du soldat romain qui a bien longtemps fondé les prémisses du village de Nébian.

Peu à peu, l’âge aidant, je me lasse des foires bio à l’autre bout de la France. Mais je suis toujours aussi passionné par la bière !

Avec Chantal, en 2013, nous décidons de créer la supérette à bières. Elle propose un large éventail de boissons houblonnées fabriquées en Belgique : plus de 200 bières différentes  sont vendus.

J’ai été plusieurs fois dans le journal local, notamment en 2014 dans cet article du Midi Libre.